Anthologie soralienne (partie 1)

Image

Par Mr Tritium, une belle petite anthologie de propos délirants de notre Chuck Norris  gourou national, mais jusqu’où va-t-il descendre?:

Où l’on apprend entre autre que si le Christ était sur terre, il se tiendrait à côté de notre gourou national.

« Moi je suis un goy du nord et il y a le coté « on se tourne pour pleurer », on ne pleure jamais face à la caméra. »

Alain Soral

« Pleurer face à la caméra pour tirer les larmes du goy et lui faire les poches. »
Alain Soral

« Mon monde à moi qui est le monde de la pudeur du nord, de la pudeur helléno-chrétienne, de la retenue, de l’émotion subtile et caetera, a été dévasté par la vulgarité séfarade. »
Alain Soral

« J’ai baisé ta femme et c’est pas demain que tu baiseras la mienne. »
Alain Soral

« J’ai rien à faire avec un connard qui a un cabriolet intérieur cuir. »
Alain Soral

« Quand on a été salarié du tertiaire et qu’on a conduit une bagnole dans Paris pendant des années on est un untermensch. »
Alain Soral

« Je l’ai attrapé et je lui ai mis deux baffes dans la gueule. Il a pété, je l’ai entendu faire prout. Il aurait pu faire CACA. »
Alain Soral

« Ce mec là, en taule il fait les pipes et le café. »
Alain Soral

« Anthropologiquement c’est des merdes, c’est des sous-hommes. Ils ont une grosse tête avec un tout petit corps, c’est des mutants. J’ai l’impression que si je souffle, ils s’envolent. »
Alain Soral

« Aujourd’hui si il (Jésus) était présent sur terre, peut-être l’est-il, il serait assis ici à côté de moi. »
Alain Soral

« Y’a des gens ici qui n’ont pas le droit de m’interrompre quand je parle parce qu’ils n’ont rien prouvé dans leur vie vous voyez? Il faut réintégrer ce sens de la hiérarchie et ne pas dire « Moi je, j’ai droit à l’égalité ». Les trois-quarts des gens ici sont des petits cons et n’ont droit à rien du tout car ils n’ont rien prouvé, ils sont des loosers, ils ont gobé toutes les conneries et caetera. »
Alain Soral

« Les 3 millions d’euros sont cachés au fond du cul d’Ahmed Moualek et il essaie actuellement de se les faire extraire à la Fistinière. »
Alain Soral

« G.C. : Alain, j’ai des photos de ton zizi, tu dragues des filles de 18 à 25 ans à la main d’or (…) A.S. Tu vas regagner ta chambre capitonnée et puis moi je vais retourner travailler. »
Alain Soral et Gregory Chelli aka Ulcan

Publicités

Une réflexion sur “Anthologie soralienne (partie 1)

  1. Excellent recueil de citations, c’est vraimment le Chuck Norris de la dissidence, et dire que j’ai suivi ses vidéos pendant des mois avant de me rendre compte qu’il raconte n’importe quoi! Enfin merci de faire un travail d’éclairage sur le gourou.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s