Soral appelle ses adeptes au meurtre, suite et fin

Image

Nous avons vu dans un précédent billet daté du 16 juin dernier que Soral appelait ses adeptes à ratonner  un employé de mairie qu’il a nommé dans une de ses vidéos car ce dernier l’aurait, selon ses délires paranoïaques, menacé de mort. La sanction du tribunal de Toulouse à propos de cette affaire ne s’est pas faite attendre trop longtemps:

M. Soral recevait à l’époque des courriers électroniques anonymes et haineux, apparemment de deux auteurs différents, et avait porté plainte, a expliqué son avocat Me Lahcène Drici. Quand sa plainte a été classée, M. Soral a entrepris ses propres recherches. Il est remonté jusqu’à un homme qu’il jugeait être l’un des auteurs et dont il a rendu publique l’identité, selon son avocat. L’employé municipal conteste être l’auteur des mails malveillants.

Le tribunal correctionnel de Toulouse, qui s’est prononcé jeudi, a condamné M. Soral à lui verser 3 000 euros de dommages et intérêts et à payer 1 000 euros de frais de justice. M. Soral et son avocat se réservent le droit de faire appel.

Bon le gourou est parano, et alors? Pour lui la paranoïa n’est pas une faiblesse mais une force, une lumière qu’il aime à nous faire partager à travers ses analyses depuis son divan.

Publicités

Portrait de la nébuleuse E&R: Pierro San Giorgio, le survivaliste

Dans la nébuleuse Egalité & Réconciliation, on trouve une branche commerciale armée, dite survivaliste promue par « l’homme d’affaire » Piero Falotti, se faisant appeler San Giorgio, d’après le chevalier Saint Georges célèbre pour avoir terrassé le dragon. Nous allons donc voir si Falotti comme Saint Georges est capable de vaincre glorieusement l’adversité.

ImageIci on parle de la version « chic » du survivalisme, la version chalet en Suisse à 4 millions d’€ avec source d’eau potable et potager avec 2 tonnes de cassoulet et de saucisses de Strasbourg dans la cave ainsi que des dizaines de litres de vinasse et de sirop Monin afin de « survivre mais survivre bien » dixit le richissime et bien portant propriétaire des lieux.

ImageLe journaleux: Y’a des belles choses: confit de canard du sud-ouest…

San-Giorgio: survivre mais survivre bien!

Image
A 2min20 de la vidéo, dans un court plan on aperçoit le livre « La crise du monde moderne » de la gueunon René Guénon, ésotériste franc-maçon à deux sous, idole de la nébuleuse E&R, dont le non moins bien portant Libre Paenseur a repris le titre en « La faillite du monde moderne » pour son dernier opus qui dénonce justement l’élite maçonnique et ses plans ésotériques pour gouverner le monde et le mener à sa perte, cherchez l’erreur…

ImageImage

En parlant de contradiction, revenons à notre ventru survivaliste qui pour survivre à une crise du consumérisme effréné pousse ses pigeons lecteurs à accumuler sans fin des biens de consommation: armes, sac de survie à 500€, tonnes de bouffe, bref accumulation, accumulation, accumulation.

 ImagePrésentation du sac de camelote   kit d’évacuation à 468€, en vente ici


Cette stratégie d’accumuler du gras, du sucre, de mauvais bouquins et CD à rendre malade quelqu’un en pleine santé ainsi que des armes pour défendre son tas d’ordure quit à tuer des gens qui s’approcheraient trop de cette caverne d’Ali Baba ressemble au système d’accumulation capitaliste qui nous a entraîné dans la situation dans laquelle nous sommes et qui ne cesse d’empirer.

Image

Pour illustrer « l’importance du lien social », intervention de sa voisine qui s’avère être sa locataire portugaise.

la locataire: on va voir s’il faut manger en vitesse ou…

San Giorgio: en tous cas on mourra pas de faim! Ah ah ah!

San Giorgio, après la période d’effondrement qu’il nous annonce, ne pourra même plus le sortir de sa BAD tellement il se sera engraissé et accessoirement enrichi en vendant au prix fort au marché noir ses confits de canard, idéalement contre de l’or sur les conseils de son ami Jovanovic, spécialiste de fatras ésotérique, anges gardiens, apocalypse et autres histoires à dormir debout et promoteur de la spéculation sur l’or.

ImageImage

Image

« Led Zeppelin c’est la base, on ne peut pas vivre sans »


Parce qu’avant d’apprendre à survivre, il faudrait peut-être commencer par apprendre à vivre en arrêtant par exemple d’avoir la peur du manque (oh j’ai plus de confit de canard, comment vais-je survivre?!! Ah mon CD de Led Zep est rayé, comment puis-je vivre sans pendant que les « autres » meurent de faim dehors?).

Image« La petite pétoire c’est pour les lapins et les enfants, la grosse pour les adultes et les sangliers qui approcheraient trop mon tas de bouffe »


Enfin bref, le survivalisme selon San Giorgio est intéressant pour les riches résidents suisses obèses paranoïaques qui aiment le cassoulet, la mauvaise littérature et la musique médiocre et qui souhaitent  défendre les biens qu’ils ont accumulés au dépend des pauvres sur lesquels ils n’hésitent pas à tirer.

Image

San Giorgio évacué de sa BAD après trois mois passés à s’engraisser terré dans sa cave en attendant la fin de la chute de « notre monde »

Le sauveteur: la sangle va lâcher, le gars est trop lourd, il est rempli de confit de canard!

San Giorgio: Non laissez moi, j’ai pas pris mon CD de Led Zep, comment vais-je survivre à l’hôpital, et là bas, rassurez moi, y’a du confit de canard au moins? Parce que c’est la base quoi…

La nation française, véritable cible des soraliens

Image

Image

Attaques contre la nation et apologie du mondialisme par la clique soralienne :

« Le concept de nation est un concept capitaliste, occidental. Pour sa part, l’Eurasianisme, au contraire du nationalisme, met en valeur les différences culturelles et ethniques, et non pas une unification basée sur l’individu. Nous nous différencions du nationalisme parce que nous défendons un pluralisme des valeurs. Nous défendons des idées, pas notre communauté ou notre société. » (Alexandre Douguine)
« D’un autre côté il convient de préciser que le nationalisme se trouve être en réalité le plus fort des individualismes. Le concept d’Etats-Nations renvoie indubitablement à l’individualisme des êtres humains, car la Nation entend maintenir son individualité et son unité » (Franck Abed)
« Parlons de l’Europe, des Etats-Unis, de l’Amérique Latine, de l’Union soviétique ou de l’Inde. Il faut repenser le monde en termes d’ensembles organiques de solidarité réelle : des communautés de destin continentales, des groupes de peuples cohérents et « optimalement » homogènes de par leurs traditions, leur géographie, leurs composantes ethno-culturelles. » (Guillaume Faye)
« Je n’ai jamais renoncé à militer en faveur d’une Europe politiquement unifiée » (Alain de Benoist)
Et d’où vient cette haine des soraliens pour la nation ? De leur maître à tous, le franc-maçon affilié à la Grande Loge de France, et référence incontournable pour toute la franc-maçonnerie, René Guénon :
« tout « nationalisme » est nécessairement opposé à l’esprit traditionnel*  » (René Guénon)
« Il arrive en effet qu’on va jusqu’à appliquer le nom de « tradition » à des choses qui, par leur nature même, sont aussi nettement antitraditionnelles que possible : c’est ainsi qu’on parle […] de « tradition nationale » » (René Guénon)
Les soraliens ne combattent pas l’idéologie mondialiste, ils la diffusent. Lire la suite

Anthologie soralienne (partie 1)

Image

Par Mr Tritium, une belle petite anthologie de propos délirants de notre Chuck Norris  gourou national, mais jusqu’où va-t-il descendre?:

Où l’on apprend entre autre que si le Christ était sur terre, il se tiendrait à côté de notre gourou national.

« Moi je suis un goy du nord et il y a le coté « on se tourne pour pleurer », on ne pleure jamais face à la caméra. »

Alain Soral

« Pleurer face à la caméra pour tirer les larmes du goy et lui faire les poches. »
Alain Soral

« Mon monde à moi qui est le monde de la pudeur du nord, de la pudeur helléno-chrétienne, de la retenue, de l’émotion subtile et caetera, a été dévasté par la vulgarité séfarade. »
Alain Soral

« J’ai baisé ta femme et c’est pas demain que tu baiseras la mienne. »
Alain Soral

« J’ai rien à faire avec un connard qui a un cabriolet intérieur cuir. »
Alain Soral

« Quand on a été salarié du tertiaire et qu’on a conduit une bagnole dans Paris pendant des années on est un untermensch. »
Alain Soral

« Je l’ai attrapé et je lui ai mis deux baffes dans la gueule. Il a pété, je l’ai entendu faire prout. Il aurait pu faire CACA. »
Alain Soral

« Ce mec là, en taule il fait les pipes et le café. »
Alain Soral

« Anthropologiquement c’est des merdes, c’est des sous-hommes. Ils ont une grosse tête avec un tout petit corps, c’est des mutants. J’ai l’impression que si je souffle, ils s’envolent. »
Alain Soral

« Aujourd’hui si il (Jésus) était présent sur terre, peut-être l’est-il, il serait assis ici à côté de moi. »
Alain Soral

« Y’a des gens ici qui n’ont pas le droit de m’interrompre quand je parle parce qu’ils n’ont rien prouvé dans leur vie vous voyez? Il faut réintégrer ce sens de la hiérarchie et ne pas dire « Moi je, j’ai droit à l’égalité ». Les trois-quarts des gens ici sont des petits cons et n’ont droit à rien du tout car ils n’ont rien prouvé, ils sont des loosers, ils ont gobé toutes les conneries et caetera. »
Alain Soral

« Les 3 millions d’euros sont cachés au fond du cul d’Ahmed Moualek et il essaie actuellement de se les faire extraire à la Fistinière. »
Alain Soral

« G.C. : Alain, j’ai des photos de ton zizi, tu dragues des filles de 18 à 25 ans à la main d’or (…) A.S. Tu vas regagner ta chambre capitonnée et puis moi je vais retourner travailler. »
Alain Soral et Gregory Chelli aka Ulcan