Portrait de la nébuleuse E&R: Pierro San Giorgio, le survivaliste

Dans la nébuleuse Egalité & Réconciliation, on trouve une branche commerciale armée, dite survivaliste promue par « l’homme d’affaire » Piero Falotti, se faisant appeler San Giorgio, d’après le chevalier Saint Georges célèbre pour avoir terrassé le dragon. Nous allons donc voir si Falotti comme Saint Georges est capable de vaincre glorieusement l’adversité.

ImageIci on parle de la version « chic » du survivalisme, la version chalet en Suisse à 4 millions d’€ avec source d’eau potable et potager avec 2 tonnes de cassoulet et de saucisses de Strasbourg dans la cave ainsi que des dizaines de litres de vinasse et de sirop Monin afin de « survivre mais survivre bien » dixit le richissime et bien portant propriétaire des lieux.

ImageLe journaleux: Y’a des belles choses: confit de canard du sud-ouest…

San-Giorgio: survivre mais survivre bien!

Image
A 2min20 de la vidéo, dans un court plan on aperçoit le livre « La crise du monde moderne » de la gueunon René Guénon, ésotériste franc-maçon à deux sous, idole de la nébuleuse E&R, dont le non moins bien portant Libre Paenseur a repris le titre en « La faillite du monde moderne » pour son dernier opus qui dénonce justement l’élite maçonnique et ses plans ésotériques pour gouverner le monde et le mener à sa perte, cherchez l’erreur…

ImageImage

En parlant de contradiction, revenons à notre ventru survivaliste qui pour survivre à une crise du consumérisme effréné pousse ses pigeons lecteurs à accumuler sans fin des biens de consommation: armes, sac de survie à 500€, tonnes de bouffe, bref accumulation, accumulation, accumulation.

 ImagePrésentation du sac de camelote   kit d’évacuation à 468€, en vente ici


Cette stratégie d’accumuler du gras, du sucre, de mauvais bouquins et CD à rendre malade quelqu’un en pleine santé ainsi que des armes pour défendre son tas d’ordure quit à tuer des gens qui s’approcheraient trop de cette caverne d’Ali Baba ressemble au système d’accumulation capitaliste qui nous a entraîné dans la situation dans laquelle nous sommes et qui ne cesse d’empirer.

Image

Pour illustrer « l’importance du lien social », intervention de sa voisine qui s’avère être sa locataire portugaise.

la locataire: on va voir s’il faut manger en vitesse ou…

San Giorgio: en tous cas on mourra pas de faim! Ah ah ah!

San Giorgio, après la période d’effondrement qu’il nous annonce, ne pourra même plus le sortir de sa BAD tellement il se sera engraissé et accessoirement enrichi en vendant au prix fort au marché noir ses confits de canard, idéalement contre de l’or sur les conseils de son ami Jovanovic, spécialiste de fatras ésotérique, anges gardiens, apocalypse et autres histoires à dormir debout et promoteur de la spéculation sur l’or.

ImageImage

Image

« Led Zeppelin c’est la base, on ne peut pas vivre sans »


Parce qu’avant d’apprendre à survivre, il faudrait peut-être commencer par apprendre à vivre en arrêtant par exemple d’avoir la peur du manque (oh j’ai plus de confit de canard, comment vais-je survivre?!! Ah mon CD de Led Zep est rayé, comment puis-je vivre sans pendant que les « autres » meurent de faim dehors?).

Image« La petite pétoire c’est pour les lapins et les enfants, la grosse pour les adultes et les sangliers qui approcheraient trop mon tas de bouffe »


Enfin bref, le survivalisme selon San Giorgio est intéressant pour les riches résidents suisses obèses paranoïaques qui aiment le cassoulet, la mauvaise littérature et la musique médiocre et qui souhaitent  défendre les biens qu’ils ont accumulés au dépend des pauvres sur lesquels ils n’hésitent pas à tirer.

Image

San Giorgio évacué de sa BAD après trois mois passés à s’engraisser terré dans sa cave en attendant la fin de la chute de « notre monde »

Le sauveteur: la sangle va lâcher, le gars est trop lourd, il est rempli de confit de canard!

San Giorgio: Non laissez moi, j’ai pas pris mon CD de Led Zep, comment vais-je survivre à l’hôpital, et là bas, rassurez moi, y’a du confit de canard au moins? Parce que c’est la base quoi…

Publicités

4 réflexions sur “Portrait de la nébuleuse E&R: Pierro San Giorgio, le survivaliste

  1. De plus, notre mangeur de confit de canard (excellent, j’en ri encore) a tout l’air d’être sioniste, quel drole de clique tout de meme E&R: lecitoyenengage.fr/piero-san-giorgio-le-sioniste-4539

  2. Bonjour, j’étais un participant du blog Danslapeaudalainsoral. Ravis de vous lire et d’échanger à nouveau avec vous.

    Le cas Piero San Giorgio est typique de ces personnages du net parlant sans savoir d’un sujet qu’il maîtrisent (très) mal. Voici deux vidéos qui remontent à l’époque où Piero venait tout juste de sentir le filon commercial entourant le survivalisme et lançait donc une série de petites vidéos pour se donner une légitimité dans la vente de matériel de survie.


    Malheureusement, la vidéo et le matériel du sac enchaîne les incohérences et les contradictions. D’ailleurs dans la vidéo 1, il y a un commentaire (Mont Baillac) qui référence toutes les incohérences du sac présenté. Ceci nous montre que Piero San Giorgio s’est lancé dans le commerce de produit survivaliste en ne connaissant strictement rien au sujet.

    Mais il y a bien pire car notre bon Piero ne distribue pas juste ses bons conseils pour du camping. Et oui car dans le barda de tout bon survivaliste qui se respecte, il y a le kit médical et après avoir enfilé la tenue du campeur, Piero décide de s’improviser docteur et là c’est un peu plus problématique:

    A nouveau dans les commentaires, je vous conseil de lire ceux de John Tedonneraipasmonnom, visiblement pharmacien qui s’arrache les cheveux devant les mauvais conseils que prodigue l’ami Piero. Entre risque d’infection voir de perte d’un membre (Piero recommande d’utiliser un garrot pour une plaie ouverte !), conseil illégaux pour duper son pharmacien, mise en danger de la vie d’autrui, pratique illégale de la médecine, Piero accumule les bourdes.

    • Bonjour Arthur, notre ami Piero s’emmêle les pinceaux en s’improvisant VRP de babioles de survie. Un petit conseil « survivaliste », si vous êtes blessé et que Piero est dans le coin, fuyez avant qu’il n’ait le temps de vous « soigner », c’est le meilleur remède contre la septicémie.

      Voici le commentaire auquel vous faites allusion, il est effectivement très intéressant:

      De John Tedonneraipasmonnom:

      Plusieurs critiques à ce sac d’évacuation.
      D’une je vois mal comment évacuer avec un tel sac vue la masse et le poids qu’il représente. Je mets au défis quiconque de marcher toute une journée avec, (et je ne vous parle pas pour trois jours de suite) et de ne pas être complètement casser le soir. Le rigolos qui prétend que c’est facile pour quelqu’un de plus de 70 kilo devrait tenter (hé hé je rie d’avance)… Pardons Piero, mais tu es plutôt massif; tu dois utiliser plus d’énergie qu’un autre pour déplacer ton corps, alors avec ça en plus…
      Je te rappel que c’est un sac pour « évacuer », fuir, marcher rapidement et ne pas perdre de temps. Je te vois mal être rapide s’il viens un pépin en route. De plus rappelons que ta « BAD » se trouve en altitude, donc tu devras principalement faire de la monté… dans les alpes suisses… en clair Piero tu vas douiller sévère, tu ne pourras pas évacuer avec un tel sac.

      Ensuite ton sac n’est pas logique; il contient de la nourriture déshydraté, mais aucun récipient pour la préparer… et la manger. Dis-moi as-tu déjà utilisé ton sac ? Il me semble qu’une seule sortie de 1 jours t’aurais permis de constater ce problème…
      Même mon sac de camping (différent d’un sac d’évacuation) contient moins de choses. Il y a des objets inutilement gros et lourds comme les bâtons lumineux qui ne servent à rien puisque tu as plusieurs lampes – dont une énorme ! – et des piles (une ribambelle de piles juste pour 72 heures.

      Les armes destinées à la chasse n’ont rien à faire dans un sac « d’évacuation ». Un sac d’évacuation doit te servir à passer d’un point à un autre assez rapidement et avec le minimum nécessaire (en clair si c’est pour trois jours grand max, on peut tolérer un certain inconfort au profit de la rapidité)… la chasse c’est pour le long terme, pas pour 72 heures. Si tu dois fuir, tu n’as pas le temps de chasser, découper, vider, porter la carcasse (en plus du sac ?), stocker la viande, etc… Tu parle plusieurs fois de la chasse et tu as même différentes cartouche de différents calibres afin de chasser. Bref, ici il y a une confusion sur ce à quoi tu destine ton sac (évacuer et rejoindre rapidement un point ou survivre dans la forêt sur une longue période).
      Sinon, ne crains rien, les cerfs ne viendrons pas t’attaquer (j’ai beaucoup rie dans la vidéo 2). Une fois en camping, je me suis réveillé sous ma tente encerclé par des sangliers, ils cherchaient à manger dans le coin. Il m’avais bien sûre repéré et se tenaient à une distance relativement courte. J’ai fais un peu de bruis et ils se sont éloignés d’eux même. Ne t’inquiète pas la nature en Europe n’a rien d’hostile pour l’Homme.
      Pour ta défense personnelle, il est évident que tu n’as pas besoin de tout cela et même que cela te mettre en danger. En effet dans un contexte d’effondrement, je te conseil d’être le plus « civil » possible afin de ne pas attirer l’attention sur toi et ta famille (de la police sur le qui-vive car devant gérer une situation de crise, des prédateurs qui eux aussi seront armées, mais aussi d’autre pères de famille survivalistes qui en te voyant pourraient réagir violemment simplement par crainte). Essais de ne pas la jouer trop commando; le fusil qui dépasse n’est pas très indiqué, ni le treillis, la ceinture tactique ou le sac militaire. Tu veux jouer les cowboys avec tes enfants à côté ? Si tu crains pour ta sécurité et celle de tes proches, un pistolet (léger, petit et discret) à porté de main devrait suffir.

      Organise aussi un peu mieux ton sac. Des objets qu’il serait intéressant d’avoir à porté de main son au fin fond du sac comme ces barres de chocolat et biscuits au fin fond du sac imperméable sous tes habits… En pratiquant régulièrement tu finiras par savoir ce que tu as tendance à utiliser le plus souvent et donc intérêt à mettre à ta porté. Centralise mieux tes différents objets (tout les objets pour faire du feu ensemble/ tout les objets pour faire de la lumière ensemble/ toute la bouffe au même endroit, etc). En cas de situation de panique, tu t’y retrouvera mieux. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s