Comment devient-on Alain Soral ?

Image

T-shirt en vente sur KK, comme son nom l’indique, fabriqué en Chine ou au Bangladesh mais « brodé en France », label  qui doit justifier le prix de 35€  ou comment vendre une camelote dix fois son prix en titillant le patriotisme à deux sous des plus fidèles adeptes.

Pilier du système Dieudonné, antisémite et fier de l’être, Alain Soral, bénéficie d’une renommée vénéneuse sur le web et dans les médias.

Il n’aime rien tant que parler. Depuis plus de trente ans. Dans les fêtes branchées de la nuit parisienne, les réunions du PC puis du FN, à la télé et dans ses livres, sur les vidéos de son site internet qu’il enregistre à la chaîne. Au début d’Alain Soral était le verbe. Nourri aux meilleurs philosophes. Aux dires de ses anciens amis toujours bluffés par son « intelligence » et sa « culture », il les aurait tous lus. Aujourd’hui, ses mots ont un goût de sang. L’ex-noceur des années Palace qui venait pimenter les émissions de Dechavanne ou de Taddeï montre ce qu’il a décidé d’être : « national-socialiste »! Il le dit et le répète. Dans la France de 2014.

Comment devient-on Alain Soral ? La question n’aurait que peu d’intérêt si sa logorrhée violemment antisémite était restée cantonnée dans les arrière-cuisines de la « fachosphère ». Mais Soral s’est mué en prédicateur. Il est non seulement le maître à penser de Dieudonné mais aussi de milliers de fans qui le suivent sur la Toile. Mi-décembre, il y avait une queue de 200 mètres devant une librairie très comme il faut des beaux quartiers de Paris où il faisait ses dédicaces. Car, suprême consécration, Eric Naulleau, l’écrivain et « polémiste de gauche »  habitué du petit écran, lui a offert une respectable tribune en acceptant de débattre avec lui dans un opus sorti cet automne, « Dialogues désaccordés ». Un joli titre. Qui ne sert pourtant qu’à emballer les vénéneuses obsessions de Soral. Lire la suite

Les amitiés satanistes, maçonniques et sodomites d’Alain Soral.

Article original publié sur le site « Dans La Peau d’Alain Soral », aujourd’hui non disponible.

 

Dans cet article, nous allons passer en revue les « valeurs » prônées par les amis d’Alain Soral qui sont invités à des événements Égalité & Réconciliation et/ou relayés sur le site de l’association. Les citations sont authentiques, les photos n’ont pas été retouchées, ceci est la réalité du soralisme.

I. CHRISTIAN BOUCHET

ImageImage

Bouchet est un auteur sataniste prolifique, on lui doit : « L’Occultisme », « La Wicca », « Le Néo-paganisme », « Le Spiritisme », « L’Anthroposophie », « Aleister Crowley », « Aleister Crowley, approche historique d’un magicien contemporain », « Aleister Crowley et le mouvement thélèmite », « Karl Maria Wiligut, le magicien d’Himmler », etc…

Image

Et aussi

Image

 

Image

Membres de l’Ordo Templis Orientis

« j’ai fréquenté cette organisation [Ordo Templis Orientis*] (comme j’ai aussi fréquenté la Golden Dawn, les martinistes, les obédiences maçonniques égyptiennes, etc.) » (Christian Bouchet)

« Quant aux versions les plus ésotériques voire occultistes ou noires de la Tradition européenne, notre voie de la main gauche en quelque sorte, l’héritage d’Aleister Crowley, de Maria de Naglowska, de Nicolas Roerich ou de Georges Gurdjieff et de bien d’autres, je crains que nombre de ceux qui s’y rattachent ne soient plus dans l’exhibitionnisme, ou dans la pratique d’une subculture juvénile, que dans la recherche traditionnelle. Je ne déconseillerai pas leurs pratiques mais, pour échapper à ces travers, je conseillerai de le faire dans la plus grande discrétion, en pratiquant ce que nos frères musulmans nomment la taquia [le mensonge]. » (Christian Bouchet, conférence prononcée lors du colloque Révolte contre le monde post-moderne à Moscou le 15 octobre 2011, source)

Christian Bouchet recommande donc aux autres satanistes de faire ce qu’il fait lui-même, c’est-à-dire de mentir pour dissimuler leur satanisme et de bien se cacher pour pratiquer leur culte.

Valeurs de Christian Bouchet : fatras ésotérique, double-langage, mensonge, franc-maçonnerie, new age, satanisme, nazisme, anti-christianisme, René Guénon

Voir : sources sur Christian Bouchet

II. ALEXANDRE DOUGUINE Lire la suite

Alain Soral, le nouveau BHL

Image

BHL-Soral: Moi j’ai vu! Donc je sais mieux que vous…

De syrianfacts.wordpress.com

A l’image de celui qu’il critique toujours comme pour mieux l’imiter, Alain Soral suit la voie de BHL en nous expliquant la Vérité sur la Syrie et la Révolution en cours sur la base de ce qu’il a vu au terme d’un voyage de quelques jours.
Alain Soral n’a rien vu mais a tout compris. Il n’a pas vu de manifestations à Damas centre et à Hama et en déduit donc que tout est calme en Syrie. Manque de méthodologie ou malhonnêteté ? Qu’il parte donc à Homs et plus particulièrement à Alrastan au lieu de se promener à Damas centre, où la police secrète est omniprésente, ou à Hama, après la tempête. Qu’il parte donc à Deera, ou dans la banlieue de Damas !

Lire la suite

Dissolution des groupes extrêmes, Soral appelle ses adeptes au meurtre.

A l’heure à laquelle on parle de dissoudre les groupes extrêmes suite à la mort d’un antifa, égalité & réconciliation, dont le gourou appelle au meurtre d’un antifa par arme blanche car il aurait été menacé par un anonyme qu’il aurait identifié grâce aux informaticiens qui travaillent au sein de son groupuscule. Il appelle ses adeptes, pour lesquels il semble par ailleurs ne pas avoir beaucoup d’estime, à la vengeance (à 6 min de la vidéo): «Moi je n’ai pas le temps d’aller en Bretagne me battre au couteau avec ce crétin, j’ai autre chose à faire, mais par contre s’il y a des volontaires, pour répondre à – nom, prénom, lieu de résidence du supposé auteur de la menace – hé bin y’a pas de problème (pour Soral ? Pour le jeune qui aura du sang sur les mains ? Pour la victime de la vengeance ?). Ceux qui ont envie d’en découdre, les ferai connaître au public, comme ça ils trouveront des adversaires de leur âge, qui ont du temps. », car comme chacun le sait les adeptes de Soral sont des jeunes cons chômeurs ou étudiants vivant chez leurs parents, qui sont prêts à aller se battre au couteau pour défendre l’honneur et la susceptibilité de leur gourou, ce qui constitue aux yeux de la loi Française un appel public au meurtre.

A cette fin, Il nomme,diffuse la photo et l’identité de celui qu’il présume être l’auteur de menaces envers sa personne, sans que rien de cela ne soit prouvé. Le leader dissident héléno-chrétien a tout l’air d’un petit voyou dont la virilité et le niveau de conscience en font une sorte d’héléno-christiano-racaille-de souche du Marais, quartier parisien connu pour la virilité « hellénistique » de ses habitants.
Comme le gourou ne craint pas la contradiction évidente, dire une chose un jour et le contraire le lendemain, voici un extrait du communiqué de presse de Soral à propos de l’affaire Méric: « Égalité & Réconciliation, par la voix de son président Alain Soral, a maintes fois mis en garde ses membres contre toute action violente, toute manifestation de rue, et les a, au contraire, toujours enjoints à se former politiquement par la lecture et l’échange d’idées. »
Je suis pour la dissolution de ce groupe en particulier mené par un hurluberlu paranoïaque   appelant des jeunes à s’entre-tuer au nom de son combat pour la noble cause qu’est la réconciliation nationale.

Egalité et Réconciliation, une secte?

 gourou soral

Le site « Egalité et Réconciliation » a de nombreuses similitudes avec un mouvement sectaire:

– culte de la personnalité du gourou: T -shirt en vente portant son nomDVD de ses leçons de savate., le moi-Je-moi-Je, la maîtrise de la communication et de la propagande visuelle, sûrement un héritage de ses années pub, victimisation par de pseudo-agressions dont il aurait été l’objet (à la librairie, ses adeptes ont été blessés, pas lui, il s’est enfuit avant, c’est la virilité héléno-chrétienne qui l’a aidé à fuir avant les femmes).

Lire la suite

Empirer l’incompréhension : Alain Soral et les règles élémentaires du débat intellectuel

Image

 

par Frédéric Dufoing,

« Ce texte n’est pas un pamphlet. Il a pour objectifs de rappeler très brièvement les règles nécessaires au bon fonctionnement du débat d’idées et de la réflexion sensée (chapitre I et annexe), de dénoncer leur abandon en faveur d’un régime stérile et généralisé de mauvaise foi (chapitre II), d’en prendre un exemple manifeste et justifié, celui des discours d’Alain Soral (chapitre III), pour l’analyser sur la forme (chapitres IV-IX) et, quoique de manière plus subjective, sur le fond (chapitre X), avant de conclure. »

Lire la suite